La mise en œuvre d’une charpente traditionnelle

CHI charpente traditionnelle

Découvrez à travers notre article sur la construction d’une charpente traditionnelle, toute la mise en œuvre à mettre en place.

Assembler Charpente Traditionnelle

Il existe deux types d’assemblages dont vous pourrez profiter et qui seront le plus simple possible. L’assemblage par embrèvement consiste a assemblé deux pièces en Tôle ou en bois. L’une des pièces va posséder la languette ou le tenon qui a été conçu pour s’emmancher dans la rainure ou la mortaise. L’autre assemblage est un assemblage moisés qui a été conçu de façon a ne pas  faire un assemblage des pièces mais bien une fixation par boulons.

Après l’assemblage des différentes pièces vous devrez lever les fermes afin de les mettre en place comme il se doit et effectuer des vérifications d’usage de la maçonnerie, car elle doit pouvoir supporter le poids total de la charpente. Placer vos cales de façon à être placées de façon à faciliter un futur garnissage. Une étape très délicate qu’il ne faut surtout pas rater car elle va de façon naturel solliciter l’intérieur de la ferme et nécessite donc des précautions qui sont :

  • Le choix d’un appareil de levage (camion-grue ou tracteur) de qualité en fonction du poids de la ferme.
  • Vous devrez aussi faire en sorte que cet engin de levage soit bien scellé au sol de façon à faire en sorte qu’il ne soit pas emporter par le poids de la charpente, ce qui serait très difficile a rattraper.
  • Et enfin vous devrez vous assurer de la fixation de la ferme par des treuils, des câbles partout et des moufles.

Vous pouvez alors entreprendre le montage de votre charpente, qui se fera bien sure en plusieurs étapes et qui sera à partir de la, un montage minutieux et méthodique. Afin de bien démarrer il faudra régler les niveaux des pièces de charpente. Régler ensuite le fléchissement de la ferme entière qui se trouve sous la pleine charge qui entrainer le réglage des pannes sur les fameux échantignoles.

Placé ensuite les étrésillons d’entrait qui vont faire en sorte de calé le milieu de la largeur de la section sur les repères d’entraxe qui seront eux portés auparavant sur la lisse haute. Les repères correspondent ainsi à la largeur des étrésillons auxquels seront ajoutés 2 fois la moitié de largeur des bois. Sans oublier de régler toute les fermes pour terminer cette étape. Il y a ensuite l’ancrage des pannes dont tous les points d’entrée seront scellés au mortier. Les fermes sont aussi posées sur la maçonnerie. La particularité de la charpente traditionnelle entre en jeu car il s’agit de mettre en place le dispositif d’anti-flambement.

Une fois toutes les fermes réglés et ancrées avec efficacité, vous pourrez procéder à l’installation des pannes dans les pignons qui seront suivi par les dispositifs de contreventement et d’entretoisement.

Pour terminer la pose il faudra mettre en place le chevronnage qui consiste à faire en sorte que les chevrons soient cloués sur les pannes aux marques prévues à cet effet. Infos complémentaires sur l’assemblage d’une charpente traditionnelle.

Préparer une Charpente Traditionnelle

La préparation à l’assemblage d’une charpente traditionnelle est longue et complexe mais répond à des normes et des méthodes très précises afin de la monter la mieux possible. Une préparation qui commencera par une épure au sol qui fera office de côté de charpente et qui permettra d’assembler les différentes pièces de la charpente selon les marques retrouvées sur chacune d’entre elles. Les charpentes sont généralement livrées par kit comme une sorte de puzzle. Vous pourrez à présent passer à l’assemblage de la charpente. Lire la suite sur la préparation d’une charpente traditionnelle.

Recevez un devis 100% gratuit pour vos travaux  :

[landing_page projecttype= »CHA-BOI » hideleft= »true » titre= »Charpente industrielle »]