Fabriquer une charpente industrielle

charpente industrielle

A travers cet article sur la construction d’une charpente fermette, découvrez ici comment fabriquer une charpente industrielle.

Pour concevoir une charpente dans ses moindres détails, il est nécessaire de dessiner un plan de charpente à l’échelle et de prévoir tous les détails futurs. Toujours protégés de la pluie par une couverture, les charpentes industrielles où fermettes sont classés d’emploi 2.

Comment se fabrique une charpente fermette ?

Tout d’abord, sachez que le bois est rigoureusement protégé contre les champignons et les insectes car il est imprégné en autoclave. Ce procédé lui confère une très grande protection et le protège efficacement tout au long de sa vie. Une fois cette opération achevée, le bois est découpé et posé sur des chariots afin d’en faciliter son assemblage en usine.

La prochaine étape consiste à réaliser le calibre de la ferme. Cette étape est importante car elle permet de vérifier la coupe des bois de fermette mais va aussi permettre en s’appuyant dessus de réaliser les fermes suivantes. Pendant cette opération, toutes les cotes d’assemblages sont vérifiées, et l’ensemble des bois d’une ferme doit pouvoir se monter.

Le bois est d’abord placé en position, puis cloué sur le plan d’assemblage. S’effectue ensuite un contrôle des équerrages. Les connecteurs sont alors mis en place sur un côté de fermette, c’est à ce moment là que l’assemblage est réalisé. Le calibrage est désormais terminé, le plan de fabrication et les étiquettes de marquage sont associés à la ferme pour la fabrication en série.

Assemblage des fermes

L’assemblage se fait sur une table de pressage qui doit être au préalable judicieusement nettoyée. La mise en place du calibre peut alors se faire, le sens de pressage est toujours de droite à gauche. Des plots de positionnement sont alors placés autour du calibre afin d’assurer une parfaite stabilité à la structure. Ils sont tous solidement cloués. Afin de renforcer les zones de contraintes, deux pièces de bois sont placées au niveau du faitage en plus des clous, et ce pour reprendre les efforts de pressage.

Les connecteurs peuvent alors être mis en place. Les connecteurs sont des pièces d’assemblage de charpentes légères (fermettes), il est constitué d’une plaque de métal perforée à clouer, ou d’une plaquette hérissée de pointes par emboutissage, pour une mise en place par pressage qui sert à assembler les fermes entre elles et d’en assurer leur solidité. Est pratiqué alors le pressage des nœuds de la première ferme. Ensuite, à partir de la ferme numéro 2, les contre-plaques sont alors mises en place puis positionnement du premier connecteur. Mise en place des bois et du deuxième connecteur, puis pressage de la ferme. L’opération se multiplie ainsi jusqu’à la dernière ferme.

Afin de finaliser le travail, les fermes sont évacuées vers un transgerbeur afin d’être cerclées. Elles sont ensuite stockées à la verticale en attendant d’être transportées. Très facile d’assemblage et de fabrication, cette construction de toiture équipe aujourd’hui plus de 50% du marché. Elle est simple et efficace mais surtout abordable, ce qui lui vaut un grand succès.

Recevez un devis 100% gratuit pour vos travaux  :

[landing_page projecttype= »CHA-BOI » hideleft= »true » titre= »Charpente industrielle »]