Construire une charpente traditionnelle

traditionelles images

Conception

On parle de charpente traditionnelle lorsqu’il s’agit d’une charpente constituée et composer de différents bois. Pour la conception et dans un but de garder le côté traditionnel de la charpente, celle-ci sera assemblée sans connecteurs métalliques, des éléments que l’on peut retrouver dans la conception de charpente industrielle. Vous retrouverez donc la charpente traditionnelle dans la plupart des constructions anciennes que vous connaissez.

Mise en œuvre

Pour la mise en œuvre la charpente traditionnelle possède ces propres avantages. Tout comme une sorte de puzzle, la charpente entière a été conçue pour s’assembler pièce par pièce et surtout a été préparer sur mesure pour votre maison. Une ossature en bois principale au milieu appelé la ferme et qui sera rejoint petit à petit par les pannes qui s’appuieront sur la ferme, les chevrons viendront se posés dans le sens de la pente, sans oublier les liteaux et les voltiges

Fabrication d’une charpente traditionnelle

La fabrication d’une charpente qui reste traditionnel est composé dé plusieurs éléments qui auront tout un intérêt particulier pour faire en sorte que votre maison soit bien construite. Elle est composée d’un assemblage de pièces réunissant, les fermes, les pannes, les lattes et enfin les chevrons de bois massif, parfois composer aussi de métal et d’un toit a pentes, elle peut être assemblé sur un concept ancien grâce a des tenons et mortaises réunissant tout les aspects de la technique de l’embrèvement ou de l’enfourchement ou des anneaux. Les boulons et les crampons viendront terminer l’ensemble, on parle alors de moisements et de tiges.

Quelles normes et DTU pour la charpente traditionnelle

Bien évidemment construire sa maison en incorporant une charpente traditionnelle est régie par certaines règles de construction établie par un organisme appelé l’AFNOR et qui est rassemblée sous une appellation mieux connue qui est DTU. Depuis quelques années L’AFNOR étables des normes européennes. La charpente traditionnelle doit alors respecter quelques normes avant de pouvoir la poser :

• DTU 31.1 : une norme qui régit la construction de la charpente elle-même ainsi que les escaliers en bois.
• DTU 31.2 : Règles pour les ossatures en bois et les construction complexes en bâtiment.
• CB 71 : Lorsque l’on conçoit une charpente en bois vous aurez besoin de règles de calcul des structures.
• DTU BF 88 : Le bois et le feu sont deux éléments opposés et qui grâce aux normes vous permettront de faire en sorte de luter contre les incendies.

Il existe d’autres normes et règles fixant des étapes importantes dans la construction du bois et des critères visuels liées aux classes de résistance. Les contraintes admissibles associées aux classes de résistances en bois et structure. Toutes ces normes représentent l’essentiel des limitations et des possibilités lorsque vous vous lancez dans la construction d’une charpente traditionnelle.