Conception d’une charpente traditionnelle – Ce qu’il faut retenir

CHI conception charp tradi

Découvrez à travers cet article sur la construction d’une charpente traditionnelle, l’univers de sa conception.

La conception d’une charpente traditionnelle est le fait de savoir comment elle est pensée. On parle de charpente traditionnelle lorsqu’il s’agit d’une charpente constituée et composée de différents bois. La charpente traditionnelle est assemblée sans connecteurs métalliques contrairement à la charpente industrielle.

Vous retrouverez donc cette construction dans toutes les maisons anciennes.

Solutions charpente traditionnelle

Une équipe de conception est toujours là pour définir avec vous votre projet et vos différents souhaits d’aménagements. En effet selon l’utilité que vous voulez lui apporter, la conception divergera sur certains points. Combles aménageables ou perdus, la charpente sera différente et nécessitera une étude au préalable.

Le choix du bois n’est pas difficile sur le point des traitements et de la solidité car ce matériau remplit largement toutes ses fonctions. Le bois s’adapte à tout type d’architecture, de la plus complexe à la plus simple en apportant technicité et esthétisme. C’est toutefois l’élément essentiel à prendre en compte lors de la conception car c’est lui, l’ultime matériau de construction de votre charpente. Toutefois, les essences de bois privilégiées pour la conception d’une ferme sont souvent les bois résineux parmi les plus connus, le sapin, le douglas, l’épicéa ou encore le pin sylvestre, mais aussi les bois durs tels que l’indétrônable chêne, les bois tropicaux et le châtaignier.

Pouvant être assemblée à l’ancienne grâce à des tenons et mortaises, sa conception est simple et le résultat est toujours de qualité. Composée d’assemblages de pièces (fermes, pannes, lattes, chevrons) de bois massif, parfois de pièces de métal et d’un toit à pentes, elle jouit d’un large choix de composants de fabrication pour ses concepteurs.

La construction des charpentes traditionnelles demande un taillage minutieux des pièces de bois à l’aide d’outils à main ou mécanisés, condition d’un assemblage de qualité. Les techniques évoluant, la réalisation des fermes peut désormais se faire via la conception et fabrication assistées par ordinateur, la CFAO. Cette innovation permet de redorer le blason de la charpente traditionnelle, un temps laissé aux oubliettes au profit de la charpente industrielle.

Les constituants de la charpente traditionnelle : les arbalétriers, l’entrait et le poinçon (ces trois éléments sont la base de l’ouvrage), les contre-fiches, les jambes de force, les diagonales et les potelets (ces quatre éléments étant secondaires cette fois mais tout aussi nécessaires).

Pour cause de fortes tensions, la ferme est conçue de telle façon qu’elle permet de reporter une charge ou une tension concentrée importante sur les infrastructures. Lire la suite sur les solutions pour concevoir une charpente traditionnelle.

Des points essentiels à retenir

Au point de vue de l’humidité, le bois est contraint à une mise en place en fonction d’un taux d’humidité précis. La conception de la charpente doit permettre de se faire avec un taux d’humidité à peu près égal à 15% et ne dépassant pas 22%.

La forme de la charpente traditionnelle à un avantage de taille, elle permet l’aménagement de combles et ainsi la naissance d’une pièce à part entière dans la maison.

Recevez un devis 100% gratuit pour vos travaux  :

[landing_page projecttype= »CHA-BOI » hideleft= »true » titre= »Charpente industrielle »]